C'est vrai Ca

Sciences

11 juin 2024 à 12:30

Voir sur LinkedIn

Darwin nous a trompé

Le post

Daniel S. Milo, c’est un iconoclaste. Sa thèse ? Darwin nous a trompé. La sélection naturelle, c'est pas le triomphe des plus adaptés, mais la survie des médiocres. Laissons-les discuter ! Daniel : Charles, je t’admire tant ! L'homme qui descend du singe, c'est brillant. Par contre, ton concept de “sélection naturelle”, ça ne passe pas. Il suppose que la nature se résume à une grande compétition comme les JO, dont les vainqueurs sont les plus adaptés. Darwin : Et c’est quoi le problème ? Daniel : Regarde la girafe, complètement inadaptée et disproportionnée. Pourquoi 6 mètres de taille ? 2 mètres de moins et elle dépassait déjà les autres animaux de la savane. Tu sais pourquoi tu t’es trompé ? A cause de 2 oiseaux... Darwin : Tu plaisantes ? Daniel : Non ! D'abord, les pigeons domestiqués, dont tu étais amoureux. Leurs éleveurs, tout autour de toi à Londres, pratiquaient la sélection "artificielle". Tu t'en es malheureusement inspiré pour penser ta sélection "naturelle" : or, faire des croisements génétiques pour optimiser une vitesse de course, ça n’a rien de naturel, c’est un bidouille humaine ! La nature, elle, n’a pas d’intention du tout. Darwin : Pigeons… pourquoi m'avez-vous abandonné ? Daniel : L'autre oiseau qui t'a trompé, c'est le pinson. Dans les îles Galapagos, c'est en observant la taille de son bec que tu as eu ton “Eureka”. Dans des terres arides, volcaniques, c'est vrai qu'il a dû se battre pour survivre et donc adapter au millimètre près la taille de son bec. Le problème ? Tu as généralisé son cas extrême. Pourtant, ailleurs sur la planète, les espèces vivent plutôt peinardes, dans l'abondance… regarde le panda, c’est le seul à digérer les feuilles d'Eucalyptus, et il a longtemps vécu tranquille. Darwin : Pinsons… pourquoi m'avez-vous abandonné ? Daniel : En fait Charles, la nature privilégie le médiocre, le passable. Au-delà des périodes d'extinctions (et dans ces cas-là, tu comprends que ce n'est la taille du bec du pinson qui va le sauver !), la règle, c’est la stagnation. Pendant des millions d’années, les espèces s'offrent le luxe d'une foultitude de caractéristiques “inutiles”, du moléculaire au comportementale. Mes exemples préférés ? Les yeux démesurément grands de certains poissons, ou encore le "chessboxing"... Darwin : Intéressant… Daniel : Le problème, c’est que ta thèse a fait beaucoup de dégâts. Le néolibéralisme et son diktat de la compétition, partout. Le slogan des JO "Plus vite, plus haut, plus fort” est devenu omniprésent, jusque dans nos écoles. Nous sommes tous devenus des pigeons domestiqués et sélectionnés pour les records. Darwin : Zut, comment me racheter ? Daniel : Dis à tes descendants qu'ils peuvent relâcher la pression. La performance oui à petite dose, mais pas tout le temps. Surtout que nous les humains, avons déjà triomphé de toutes les autres espèces, nous ne sommes plus menacés pour notre survie. Ralentissons. 👉🏻 Darwin : Allez, je me lance : "Vive les médiocres !"

Le débunk

🙄 On fait souvent dire beaucoup de chose à Darwin. La théorie de l'évolution est fréquemment mal comprise et interprétée comme affirmant que seules les espèces les plus fortes survivent. L'idée de la sélection des plus aptes vient en fait de la théorie de l'économiste britannique Herbert Spencer, un contemporain à Darwin. https://cvc.li/gSByz Monsieur Milo n'a rien inventé ! Et Darwin n'a jamais parlé d'économie ! Cette vision de la sélection naturelle selon Milo est contredite par le fait que certaines espèces semblent avoir des attributs « médiocres » voire inutiles. Cependant, dans "L'Origine des espèces" (1859), Darwin explique que "les variations favorables tendent à être préservées, tandis que celles qui sont défavorables sont éliminées, aboutissant à la formation de nouvelles espèces." https://cvc.li/NBPgd Charles Darwin, d'ailleurs, ne parle pas d'évolution, mais de « descendance avec modification ». La théorie moderne de l'évolution, basée sur les travaux de Darwin, n'exclut pas la persistance de caractéristiques superflues. Il n'y a donc aucune contradiction à ce sujet. D’ailleurs, saviez-vous que certains muscles transversaux thoraciques chez les humains (qui ont plutôt une fonction esthétique plus qu’autre chose) sont des vestiges de notre passé reptilien ? https://cvc.li/NBPgd Passons maintenant à la girafe : en quoi est-elle vraiment médiocre ? Elle ne boit pas en aspirant l'eau (la pression atmosphérique lui écraserait le cou), mais en utilisant une pompe à piston. C’est franchement ingénieux en fait ! https://cvc.li/CKkVJ Quant aux pinsons des Galápagos, leur évolution a été prouvée à maintes reprises par des recherches à long terme. https://cvc.li/IZabV Enfin, si l'on veut comparer la théorie de l'évolution au néolibéralisme, rappelons que Daniel S. Milo est philosophe et non biologiste et que comparaison n'est pas raison !
Vous avez une question, une remarque ou une suggestion ? Nous vous répondrons au plus vite !
Contactez-nous